Interview Laurent Lamarca : Taxi ne le perdez pas ….

On dit souvent que pour apprécier un artiste et comprendre toute la subtilité de son travail, il faut l’avoir vu en live ! Alors, je confirme … Si je n’avais pas eu la chance de découvrir Laurent Lamarca sur la scène du Trianon lors de la convention Sony Music, je serais certainement passée à côté de ce dandy et de sa « Nouvelle Fraîche » titre de son premier album sorti le 23 septembre dernier.

Incontestablement chanteur à texte, Laurent Lamarca raconte en 12 titres ses états d’âmes, ses doutes, avec en fond toujours et encore des histoires d’amour !! Un amour intellectuel, passionnel, esthétique pour les gens, les choses, les lieux … des amours heureux et  destructeurs comme la vie nous en propose tant …

Laurent Lamarca

Ce Taxi qui vous emmène loin de chez vous, on l’a tous pris un jour ! Un énorme coup de cœur pour cette balade électro, rock qui décrit si bien cet état mélancolique que l’on déteste tellement mais qui curieusement est source de créativité et renaissance pour qui sait le comprendre. Un sublime texte qui m’a procuré la même émotion que le titre  « Si j’étais moi »  de Zazie… avec en prime une musique hypnotique !

[youtube /H5rBwUd5JG4 600*350]

Le pouvoir des mots et le talent de raconter des histoires Laurent Lamarca les maîtrisent donc parfaitement… Ils vous embraquent avec lui dans un univers teinté de bleus à l’âme … Son premier album sonne, claque … du  Rock à la française comme le faisait Téléphone ! 

J’ai donc eu envie d’en savoir plus sur ce poète, un amoureux de Belleville aura sûrement des confidences à me faire sur Paris et ses nombreux visages …

LCDP : Bonjour Laurent,… Est-ce que tu peux te présenter, nous parler de ton parcours musical ?

 Laurent Lamarca : « Bonjour Samia, … je suis fils de musicien amateur, ma mère et surtout mon père ! Dès ma naissance il y avait toujours une guitare à la maison et deux trois amis qui chantaient des chansons ou qui jammaient, parfois c’était même un peu barré, je me souviens avoir joué du micro-onde avec un pote de mon père !

C’est donc tout naturellement que j’ai commencé assez vite à écrire des chansons, d’abord avec ma sœur et mes cousines, puis des amis du collège, du lycée, j’ai eu pleins de groupes aux styles différents, pour finir sur un dernier groupe de punk noise, ou je hurlais des textes en français, c’était un peu triste et peine perdue, on dormait pas, on répétait dans un friche industrielle … une fois que ce groupe ait splitté, je suis monté à paris, aidé par un éditeur que j’avais rencontré auparavant, pour me retrouver seul et prendre de la distance. Dans ce nouveau contexte j’ai commencé à écrire des chansons, un peu comme au tout début … et me voilà 🙂 »

LCDP : Wow, … ça c’est du parcours ! Dis moi, quand tu écris, comment te vient l’inspiration, … une musique d’abord, une idée sur papier  ? 

Laurent Lamarca : « Je suis plus du genre à mettre un texte en musique, je trouve que c’est l’ordre naturel des choses, mais en musique je pense qu’il n’y a jamais de recette, en fait, le jour où tu penses avoir trouvé une recette, le lendemain elle ne marche plus:) !  C’est pourquoi j’ai tendance à laisser toutes les pistes ouvertes. Mais c’est vrai que lorsqu’une nouvelle chanson finit dans le bac « bons titres pour l’album » c’est qu’elle parle d’un sentiment profond, de moi ou d’un proche, enfin quel raconte un truc utile, exutoire ou salvateur, ou drôle même !! »

LCDP : Vague à l’âme, mélancolie, spleen baudelairien  … Ce sont des états dont tu as besoin pour écrire ? Ou rien à voir, demain tu es capable de nous faire des ballades guillerettes et enjouées 😉 …  Cet album, c’était juste ton état du moment, … hein  ? 

Laurent Lamarca : « Effectivement j’ai tendance à être assez prolifique quand je suis triste ou mélancolique, mais je ne sais pas si c’est parce que j’ai beaucoup emmagasiné ces sentiments au fil des années et que j’ai donc besoin de tout lâcher aujourd’hui, ou si ça sera toujours comme ça :).  On verra sur la suite:) peut-être que je serai surpris moi-même 🙂 »

LCDP : Ahah ! oui je vois bien … le lâcher prise avant la surprise 😉 !  Ton  premier choc artistique ?

Laurent Lamarca : « Portishead m’a retourné ! Le premier album me paraissait être un truc d’extraterrestre !  J’ai tout changé dans ma façon de faire de la musique quand je les ai découverts ! »

LCDP : Des envies de collaboration ? Avec qui aimerais-tu bosser ? 

Laurent Lamarca : « J’aimerais bien aller dans les pays francophones ! Belgique, Québec ! Je trouve qu’ils ont une autre approche de la langue française et je trouve ça hyper intéressant! Je pense que je vais faire quelques allers retours là-bas et bosser avec des locaux ! En tout cas j’en ai super envie ! »

LCDP : Ton truc contre le trac ?

Laurent Lamarca : « Je fume une clope, je m’isole un peu, et je dis des bonnes grosses conneries avec mes musiciens:) ! Ça marche bien ça 🙂 »

LCDP : Quelle chanson te met les poils immédiatement ? 

Laurent Lamarca : « J’adore cette expression:). Je dirai « Last Flowers » sur le Cd2 de In Rainbows de Radiohead »

1690-06 (c) Julien Bourgeois

LCDP : Qu’est-ce que tu écoutes en ce moment ? Et plus généralement quel est ton type de musique, tes inspirations … ?

Laurent Lamarca : « Je suis sur Balthazar l’album Rats est super, sinon je me refais les Pixies et les Clash en ce moment.

Mon style de musique … j’aurais du mal à dire. Je suis clairement un enfant du rock, mais j’aime aussi les trucs expérimentaux, la chanson ! Ce qui est sûr c’est que je regrette un peu la chanson française de camper sur ces vieilles positions. Alors tenter des choses avec des textes français (plus ou moins réussis 🙂 d’ailleurs) est une de mes grosses sources d’inspiration ! »

LCDP : La chanson de ton Ipod qui te fait honte ?  On en a tous une, tu peux me le dire, je ne le répèterai à personne … 

Laurent Lamarca : « j’aime bien Beyoncé … y a deux trois titres que je trouve dingues ! Mais ouais tu le gardes pour toi hein !:) »

LCDP : Ahahah Beyonce, toi aussi !!!! Es-tu Parisien ? Tu vis à Belleville j’imagine pour avoir écrit un si joli texte … ?

Laurent Lamarca : « oui j’habite à paris. Avant j’étais à lyon ! Mais non je ne vis pas à Belleville, en fait ce texte est co écris avec Hélène Pince, qui écrit beaucoup pour moi et que j’adore ! »

LCDP : Quel est ton / tes  endroit (s) préféré ( s)  dans Paris ? Qu’est-ce que tu aimes le plus dans Paris ? Que tu détestes ?

Laurent Lamarca : « J’aime beaucoup le 18ème, Pigalle, Lamarck je suis souvent par là-bas ! Il y a des bars super (chez julien, la divette de Montmartre …) J’adore le parc de belleville, je me pose en haut et je pense … j’aime quasiment toute les salles de concert, cette ville est quand incroyablement équipée en termes de lieux de concert !! J’aime aussi les gens ici … oui oui ! J’ai fait beaucoup de rencontres ici, les gens viennent souvent d’ailleurs et ont faim de rencontre ! Mais Paris est cher, trop !! et parfois je manque de soleil !! L’hiver est un peu dur ! Heureusement qu’il y a des bars cools 🙂 »

Laurent Lamarca 1

LCDP : Un look de dandy .. Tes adresses secrètes sont parisiennes ? Chez qui aimes-tu t’habiller ?

Laurent Lamarca : « Je m’habille sur internet principalement, Topman !! Il y a des friches au marais que j’aime bien ! Kooples pendant les soldes parce que c’est super cher !! Mais ouais surtout je me ballade sur le net je trouve des trucs au hasard ! »

LCDP : Ou est ce que l’on peut venir te voir sur scène ? Tes prochaines dates parisiennes, une tournée ?

Laurent Lamarca : « On a beaucoup joué, et là il y a moins de dates … malheureusement, parce que c’est vraiment mon principal plaisir !!! Je joue le 29 novembre à Saint Etienne au Fil et à Lille le 10 décembre à la Péniche ! »

LCDP :  Ah zut, rien à Paris … ! Pour finir, Une question juste pour moi,…   quelle est ta définition d’une chipie ? 

Laurent Lamarca : « Familier. Fille, femme exigeante, désagréable : Ce qu’elle peut être chipie ! …. La définition du Larousse:) elle est pas très sympa !!:) »

LCDP : Ah j’adooore !! Merci Laurent et à très vite sur une scène parisienne j’espère…

 Album Laurent Lamarca

Tracklisting: 1. Nouvelle fraîche 2. J’ai laissé derrière moi 3. Kleptomane 4. Little Rimbaud 5. La main 6. Céline 7. Garçons sauvage 8. Taxi 9. Belleville 10. Vénus 11. Autour de moi 12. Les jolies choses

[youtube /Ltr29wW9yb8 600*350]

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *