Avec Ilo Veyou Camille repousse encore plus loin ses expérimentations.

La chanteuse est de retour avec un nouvel album intitulé « Ilo Veyou ».

Pourquoi  « Ilo Veyou » ? Eh bien tout simplement parce que quand on s’appelle Camille, on n’écrit pas « I love you » mais « Ilo Veyou », n’allons pas contrarier l’artiste dans son mode de pensée créatif. Car quand Camille pense à haute voix, ça donne un album plein d’amour, ludique rempli d’étourderies et de plaisanteries.

J’ai eu la chance de l’écouter et d’assister par la même occasion ce lundi à la projection du film qu’ elle a réalisé avec son ami Jeremiah : 17 vidéos illustrant ses titres ou plutôt  ses comptines, que l’on pourra trouver dans une édition limitée de l’album. Un petit bijou si on est sensible à la musique de l’artiste, des séquences, des moments improbables joyeux et graves, nous immergent dans un univers brodé à la main et cousu d’un fil invisible.

Qu’il est bon de se laisser guider, de partir en quête de simplicité sur des chemins accidentés : bruits de claquements de langues, bulles, sifflements, claps, entre gestuelles abstraites et spontanées Camille exploite un maximum sa liberté vocale et corporelle, jusqu’à en oublier son image qui passe au second plan dans ce film. Il est en effet très rare pour une artiste de se laisser filmer ainsi, Camille y apparaît en gros plan, sans maquillage ni paillette. Elle ne cherche pas à plaire, elle veut surprendre, se faire entendre…

Elle chante avec son corps, toutes les grimaces du monde et postures farfelues sont donc bonnes tant qu’elles servent sa création. D’ailleurs, tous les instruments qui figurent dans l’ album sont des instruments acoustiques, vivants, qui vibrent par le souffle et l’élan des muscles : voix, cordes, tuba, cors, contrebasse, guitare, piano…

Camille arrive avec sa force et sa folie à nous séduire sans artifice avec pour seul accessoire de mise en beauté des fils d’or dans les cheveux comme un clin d’œil au « Fil » qu’il l’a menée jusqu’aux sentiers de la réussite ! Ce Fil qu’on retrouvera mis en valeur sur la pochette de l’album …

Parmi les 15 titres et les 42 minutes de voyage, j’ai scotché sur 3 titres, des pépites… très très bien écrits !

Camille manipule extrêmement bien les mots, au point  de faire ressurgir des sentiments bons ou mauvais que vous aviez oubliés. D’un lyrisme prenant, à la fois drôle et brutal, le titre « Le Banquet » ne vous laissera pas indifférent les filles, …les messieurs non plus. Puis nous avons « Alez, Allez, Allez » , un titre fort, impressionnant ou Camille est à la fois un chef d’orchestre et une chorale à elle toute seule ! Entre coups de crosse, coups de rame, et coups de sabre, des violons, des battements pieds martèlent la musique,… ça vous happe.

Et puis il y a  « La France », La France des photocopies,… un constat peut-être un peu réducteur amené avec humour par la chanteuse pour chatouiller les plus sensibles !

Après Le Fil, Music Hole, Camille nous livre un troisième album  original et créatif dans la continuité de son art !! Hâte de le découvrir en live « ilo Veyou »

A noter :

Ilo Veyou sera disponible dès le 17 octobre (EMI Music)
Concerts Parisiens  : Au Trianon pour trois concerts du 10 au 12 mai 2012
Son facebook
 

Tracklist :

1. Aujourd’hui
2. L’étourderie
 3. Allez Allez Allez
 4. Wetboy
5. She Was
6. Mars Is Not fun
 7. Le Berger
8. Bubble Lady
9. Ilo Veyou
10. Message
 11. La France
12. My man is married but not to me
13. Pleasure
14. Le banquet
15. Tout dit
 
  

                    [youtube /Qt_eQaMeNyk 600 320]

[youtube /x08kYEW2AvA 600 320]

 
Suivre:

2 Commentaires

  1. Sophie
    15 octobre 2011 / 20 h 23 min

    J’adoreeeee, vivement sa sortie lundi!!!

  2. AlexandreStar
    15 octobre 2011 / 23 h 34 min

    Elle était sublime dans Taratata… j’ai mon billet pour le Café de La Danse
    Ilo Veyou CAMILLLLE et à bientôt !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *