Jason Priestley à Paris pour Call Me Fitz !

Vous l’aurez compris à la vue de cette vidéo, Brandon Walsh, l’ado modèle de la série culte des 90’s Beverly Hills 90210, est enterré ! « Plutôt me tirer une balle dans la tête que de rejouer ce personnage » s’esclaffe Jason Priestley quand on lui reparle de Brandon avant la projection de Call Me Fitz.

[youtube /VRc2FC4Ssac 600 350]

Soit dit en passant, moi je n’aurais jamais remis ça sur le tapis dans un contexte comme celui-là, … Et le pire, c’est que le journaliste qui lui pose la question dans cette vidéo n’en assume pas la paternité, … bah voyons, on a bon dos … (rires…). Blague à part, aujourd’ hui Jason Priestley est de retour sur le petit écran. Il y interprète Richard Fitzpatrick un vendeur de voitures d’occasion forcé à la rédemption. Un personnage aux antipodes de son rôle culte de Brandon Walsh qui fit de lui une star du petit écran.

La série Call Me Fitz,  difffusée sur HBO et primée à plusieurs reprises, arrive en France le 6 mai prochain sur la chaîne SérieClub. C’est donc à cette occasion, dans le cadre d’un cocktail / projection organisé par la chaîne à la Cité de l’Architecture que j’ai eu la chance de retrouver mes 15 ans … Une soirée revival en compagnie de Brandon, pardon Jason 😉 … aux pieds de la Tour Eiffel… un rêve de gamine !

Les gens présents, essentiellement des journalistes, étaient eux aussi en mode groupie, c’était assez drôle de voir ça ! Absolument, tout le monde voulait une photo avec l’idole, comme pour immortaliser les 20 ans écoulés … L’acteur a été disponible pour tout le monde et d’une grande patience, en plus d’être charmant, le mec est sympa …  Et son frenglish tellement craquant !!

Que vous dire de la série ? Eh bien, que Jason Priestley prend son pied à écorcher son image de gendre idéal en incarnant ce vendeur mafieux. Fitz est menteur, égoïste, méprisant, vénale, adepte des filles faciles et de la bouteille   !  « Il n’aurait jamais pu travailler au Peach Pit » – ndlr National Post.  Je n’ai vu que deux épisodes,  … mais la scène de l’ accident de voiture avec sa cliente est clé. A son réveil, Larry (Ernie Grunwald), un homme, un lapin… qui prétend être sa conscience, s’impose à lui…

La série est transgressive, avec un humour pouvant être cynique, mais on est dans le décalé et ça passe … Un cocktail explosif, sexe / humour qui fonctionne très bien. Fitz n’a aucune limite, …j’ai en tête des séries comme Californication ou Nip Tuck , … dans la même veine …

Une saison 3 vient d’être tournée au Canada. Jason Priestley, également producteur et réalisateur de cette série, retrouvera le chemin des plateaux à l’automne pour une saison 4. Grand succès en Amérique du Nord, Call Me Fitz pourrait également se voir adapter au cinéma selon la rumeur…

* Tous les dimanches dès 23 h 00 à partir du 6 mai 2012 sur SérieClub.

[youtube /NEaAYUpxaUs 600 350]

Suivre:

3 Commentaires

  1. 23 avril 2012 / 12 h 52 min

    La personne qui pose la question c’est Alain Carrazé 😉 Ca me rappelle des festivals autour des séries télés tout ca ^^

    • lachipiedeparis
      23 avril 2012 / 19 h 35 min

      oui c’est bien lui ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *