Interview Samuel Le Bihan : Preview « Les Liaisons Dangereuses » !

C’est l’événement théâtral de ce début d’année, Les Liaisons Dangereuses dans une mise en scène de John Malkovich au Théâtre de l’Atelier. J’ai eu la chance d’assister lundi dernier, à la générale, première preview* ou couturière, appelez ça comme vous voudrez…

Etait présent dans la salle le comédien Samuel Le Bihan actuellement, lui aussi, au théâtre dans la pièce Hollywwod (reprise à partir du 27 janvier, au Théâtre du Gymnase) aux côtés de Daniel Russo & Thierry Frémont. Ce dernier a eu la gentillesse de me donner son feed back sur la pièce pendant le cocktail d’après représentation… merci à lui pour sa gentillesse !

[youtube qopEuIq53ZE 600 350]

*Les previews sont une série de représentations qui précèdent la première, des répet’ en « live » permettant aux comédiens de caler les derniers détails.

Suivre:

2 Commentaires

  1. 30 janvier 2012 / 22 h 11 min

    C’est probablement générationnel, mais quand j’entends « Les Liaisons Dangereuses » je ne pense pas au roman épistolaire écrit par Pierre Choderlos de Laclos et publié en 1782, je ne pense pas non plus au film de Roger Vadim avec Jeanne Moreau et Gérard Philipe (1960), non, je pense à celui de Stephen Frears avec Glenn Close, Michelle Pfeiffer et bien sûr John Malkovich (1988). Alors quand j’ai vu qu’une pièce « Les Liaisons Dangereuses » était montée à Paris et mise en scène par John Malkovich, j’étais déjà conquis. Quelques recherches m’indiquent une mise en scène dépoussiérée, alors j’ai hâte de voir le résultat.

    La suite sur mon blog http://fanchic2011.blogspot.com/2012/01/les-liaisons-dangereuses.html

    • lachipiedeparis
      30 janvier 2012 / 23 h 14 min

      merci pour votre chronique !

      Je me suis permise de supprimer le doublon que vous avez placé en commentaire sur l’un de mes autres articles concernant les liaisons dangereuses,.

      Je n’aime pas beaucoup ce type de méthode… je ne suis pas là pour améliorer votre référencement MAIS pour partager des informations culturelles.

      DONC un SEUL lien de votre chronique suffit largement, sutout que c’était un copié/collé de ce commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *