Collaboration au théâtre de La Madeleine !

L’impossible Collaboration

Je ne dirais pas que je suis allée au théâtre de la Madeleine voir Collaboration (une pièce sur la relation entre Richard Strauss et Stefan Zweig durant la montée du nazisme et la seconde guerre mondiale) comme une lycéenne appliquée qui chercherait à alimenter un peu sa culture littéraire et historique. Quoique.

Theatre Collaboration

Déjà, il y a quelques mois, dans ce même théâtre, j’avais vu jouer Diplomatie, cette conversation entre un ambassadeur suédois et un général allemand dont l’enjeu était la disparition de Paris sous les eaux et les chars nazis. Et, comme une continuité, je m’attendais à ce que Collaboration soit une joute verbale entre le pro-hitlérien Richard Strauss et le juif Stefan Zweig. Eh bien, ce n’est pas exactement ce que j’ai vu.

Collaboration Theatre

Ce que j’ai vu, c’est une pièce bouleversante sur l’inspiration, sur l’amitié entre ces deux hommes, enthousiasmés de leur collaboration artistique, sur l’admiration et le respect qu’ils s’inspiraient l’un l’autre, et que l’antisémitisme, le nazisme et la guerre sont venus ruiner. Cette pièce porte aussi sur l’incapacité de ces deux artistes à faire face à la guerre : d’un côté, celle de Stefan Zweig à surmonter l’idée que l’Europe tombe, disparaisse et ne se relève pas ; de l’autre, l’inaptitude de Richard Strauss à voir que la manipulation nazie sera plus forte que lui.

Théâtre

Successivement, on reprocha deux collaborations à Strauss : d’abord, celle avec le juif Stefan Zweig pour l’écriture d’un livret d’opéra, puis, celle avec le régime nazi pour lequel il écrivit notamment l’hymne olympique de 1936. Mais lui aurait voulu ne pas avoir à composer avec l’histoire. Il aurait préféré qu’il n’y ait que la musique. Et rien d’autre.

Marcel Aumont (Richard Strauss) et Didier Sandre (Stefan Zweig) interprètent avec brio une partition qui commence sur des accords légers pour finir dans les graves les plus sombres. Car il n’y a pas de happy end à cette histoire, pour celui qui reste… comme pour celui qui part.

Par Delphine Labbaye,

COLLABORATION – Bande-annonce from Théâtre de la Madeleine on Vimeo.

Collaboration
Théâtre de la Madeleine- 19 rue de Surène- 75008 Paris
Tarifs : De 20 € à 58 € selon la catégorie

Collaboration

Suivre:

1 Commentaire

  1. 6 mars 2013 / 22 h 28 min

    Très bel article
    J’ai moi aussi adoré cette pièce majestueuse
    Tu peux lire mon post sur mon blog
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *