Au-delà … de l’ennui !

1ère chronique ciné de Leen-C :

« La Chipie m’a proposé de tenir la rubrique cinéma de son blog sur les sorties culturelles dans notre belle capitale, et c’est donc avec plaisir que je me lance dans cette 1ère chronique. » Leen-C

Le dernier film que je suis allée voir est celui du grand Clint Eastwood, mais très vite la question se pose : « Je le fais ou je ne le fais pas ? » Car écrire sa toute 1ère critique ciné – en admiratrice du 7ème art que je suis, et de Mr Eastwood en particulier – sur le piètre « Au-delà », me fout un peu les boules, il n’y a pas d’autre terme. Mais bon, ce n’est pas grave, il faut bien se lancer et tant pis si je dois dire que la dernière réalisation de Grand Pa’ Clinton est très décevante !
Si l’on peut comprendre qu’à 80 ans passés l’interrogation sur la mort, l’au-delà et la communication avec les vivants soit légitime, on se demande quand même ce qui a poussé le génial réalisateur du superbe « Gran Torino » (pour citer une de ses œuvres récentes) à nous pondre un truc pareil ! N’est pas M. Night Shyamalan qui veut et « Au-delà » est bien loin du « Sixième Sens », qui avait su aborder ce genre de thématiques sans tomber dans l’ennui ou le ridicule.

Il faut bien le dire : quelles sont longues ces 2h à voir déprimer Matt Damon, plutôt bon par ailleurs dans son rôle de medium rongé par la solitude, s’interroger Cécile de France après avoir frôlé la mort lors du tsunami, rare scène du film à nous tenir un peu en haleine, et tenter de communiquer avec son frère disparu brutalement le petit garçon anglais, personnage somme toute émouvant avouons-le. C’est lent, c’est long, il ne se passe rien, les scènes françaises étant les pires avec une Cécile qui a l’air de ne tellement pas croire à son rôle qu’elle n’a même plus envie de le jouer (je l’aime bien pourtant avec son joli sourire).

Citons tout de même la brillante prestation de Bryce Dallas Howard, la fille de Richie, le pote de l’hyper cool Fonzie dans la série culte « Happy Days », qui parvient en peu de scènes à faire vivre son personnage. Bref, on a qu’une hâte c’est que Clint en termine et nous réunisse enfin ces 3 personnages dans un final qu’on sent venir à des kilomètres ! J’en rajoute une couche avec la dernière séquence, cucul la praline à souhait, ne manque plus que des joueurs de violons qui débouleraient dans la rue en entamant un air de mélo italien pour la rendre encore plus gnangnan. Oh my God !
Vous l’aurez donc compris, à moins de souffrir d’insomnie aigue et de trouver confortables les sièges rabattables, je vous conseille d’utiliser vos 2h à d’autres activités plus exaltantes, voir à rester caler chez vous devant votre écran en vous remettant du « Million Dollar Baby » ou la saga des inspecteurs Harry.

Date de sortie cinéma : 19 janvier 2011
Long-métrage américain (2h28Mn) .
 
Genre : Drame , Fantastique , Thriller
Réalisé par Clint Eastwood

Avec Frankie McLaren, Matt Damon, Cécile de France, Thierry Neuvic, Cyndi Mayo Davis, Lisa Griffiths, Jessica Griffiths, Jay Mohr, Richard Kind
Titre original : Hereafter
Durée : 02h08min, année de production : 2010
Distributeur : Warner Bros. France
Synopsis : Trois personnages hantés par la mort et les interrogations qu’elle soulève vont croiser leur destin. George est un américain d’origine modeste, affecté d’un « don » de voyance qui pèse sur lui comme une malédiction. Marie, journaliste française, est confrontée à une expérience de mort imminente, et en a été durablement bouleversée. Et quand Marcus, un jeune garçon de Londres, perd l’être qui lui était le plus cher et le plus indispensable, il se met désespérément en quête de réponses à ses interrogations. George, Marie et Marcus sont guidés par le même besoin de savoir, la même quête. Leurs destinées vont finir par se croiser pour tenter de répondre au mystère de l’au-delà.

 

Suivre:

1 Commentaire

  1. 21 juin 2011 / 15 h 36 min

    5-marrons

    bon allez, une dernière car je ne veux pas non plus monopoliser ton temps sinon Miss Chipie pensera que tu fais plus de modération que de d’écoutes artistiques et culturelles (journalisme critique)

    là je suis d’accord avec toi (je sais ce n’est pas le but recherché). Ce n’est pas le meilleur de c.wood (je contracte son nom volontairement). le film est très ennuyeux ou plutôt bien en-delà de Gran torino. C’est peut-être cela qui déçoit le plus (outre les faits avec le japon…).
    Puis il y a aussi ce Matt Damon qui garde encore (une fois de trop) son « air premier de la classe », il va falloir qu’il l’abandonne s’il veut la même carrière et longueur que DiCaprio….
    Enfin, heureusement (c’est qui sauve l’intérêt minimal du film) il y a la pétillante Cécile de France et une belle prouesse d’effect spéciaux catastrophiant au début du film.

    bonne continuation « Céline »

    maroon5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *